Certains membres semblent ne plus se rappeler leurs identifiants... en cas de soucis, contactez un Admin (Formulaire de contact en bas de cette page)

Décès de Sir Jack Brabham

Accidents, maladies graves et décès...
Répondre
Avatar du membre
Manta Fan
Administrateur
Messages : 15382
Enregistré le : 23 juil. 2008, 10:33
Nom : VAN DOOREN
Prénom : Jean-Pol 'Djeepee'
Localisation : Ormeignies (Ath - Belgique)
Sexe :
Âge : 50
Contact :
Belgium

Décès de Sir Jack Brabham

Message par Manta Fan » 19 mai 2014, 19:40

Image

L'ancien pilote australien Jack Brabham, décédé à l'âge de 88 ans, appartenait à la légende de la F1. Il est le seul à avoir été couronné champion du monde au volant d'une voiture conçue par ses soins. Il est aussi le premier pilote anobli pour services rendus à la course automobile.

126 participations en Grand Prix, 13 poles positions, 14 victoires… L’ancien pilote australien Jack Brabham, triple champion du monde, était une légende de la Formule 1. Il s’est éteint lundi à l’âge de 88 ans des suites d’une longue maladie du foie, a précisé à l'AFP un responsable de l'AGPC (Australian Grand Prix Corporation), lui qui avait été anobli en 1985 devenant ainsi Sir Jack Brabham pour sa contribution à la course automobile britannique. La triste nouvelle a été dévoilée par des communiqués publiés par sa famille et la Fédération automobile australienne. «C'est un jour très triste pour nous tous. Mon père est décédé paisiblement à la maison (sur la Gold coast australienne) ce matin à l'âge de 88 ans», a déclaré lundi l'un de ses trois fils, David Brabham.

Quand Black Jack fait du bruit...
Si Jack Brabham ne s’est véritablement installé en tant que titulaire à part entière en Formule 1 qu’en 1958, il a fait ses débuts sur les circuits en 1955, au sein de l’écurie Cooper. Il ne tarda pas à gravir les échelons pour s’assoir au sommet de la hiérarchie mondiale. Surnommé «Black Jack» en raison de sa chevelure noire et surtout de sa propension à être économe de ses mots, il fit rapidement du bruit sur la piste. Avec notamment une victoire à Monaco en guise d’avertissement à la concurrence au début de la saison 1959. Une année qu’il termina avec son premier titre de Champion du monde des pilotes.

Ma voiture n'avait plus de carburant à environ 800 mètres de la ligne d'arrivée
— Jack Brabham

Un trophée décroché dans des conditions pour le moins… rocambolesques lors du Grand Prix des États-Unis. «Ma voiture n'avait plus de carburant à environ 800 mètres de la ligne d'arrivée. Je ne pouvais rien faire d'autre que de la faire durer jusqu'à ce qu'elle s'arrête, avait-il raconté à l'Australian Broadcasting Corporation. Elle s'est arrêtée à environ 100 mètres et j'ai commencé à la pousser (avec les mains). Si quelqu'un m'avait aidé, j'aurais été disqualifié. Ça a été une immense joie de découvrir, alors que j'étais allongé sur le sol, épuisé, que j'avais en fait gagné le championnat. C'était fantastique.» L’année suivante, il parvint à conserver son titre de Champion du monde de Formule 1. Toujours avec Cooper, mais sans avoir à pousser son bolide cette fois...

Retraite en 1970
En 1962, il créa sa propre écurie et concourut avec sa monoplace, la Brabham BT19. Un succès puisque Sir Jack Brabham remporta son troisième – et dernier – titre des Pilotes en 1966. L’écurie Brabham termina également en tête du classement des Constructeurs cette année-là, ainsi qu’en 1967, avec son compatriote et coéquipier Denny Hulme pour lui succéder au palmarès des Pilotes ! Déjà premier Australien champion du monde, Jack Brabham est également le premier – et le seul – pilote sacré au volant de sa propre voiture. Il mis fin à sa carrière en 1970, cédant son écurie à un certain Bernie Ecclestone. Non sans avoir signé une dernière victoire, sa 14e, lors du Grand Prix d’Afrique du Sud sur le circuit de Kyalami. Le Brésilien Nelson Piquet fit briller le nom de l’écurie Brabham avec deux autres titres de Champion du monde en 1981 et 1983. «Il a eu une vie incroyable, accomplissant plus de rêves que n'importe qui d'autre», résume son fils, David Brabham.

(lien de l'article : http://sport24.lefigaro.fr/auto-moto/fo ... ham-695170" onclick="window.open(this.href);return false; )

Répondre

Retourner vers « Carnet noir »